Intervention

Chirurgie intime chez la femme

La nymphoplastie ou (labioplastie) est l’intervention chirurgicale permettant de traiter l’hypertrophie (excès) des petites lèvres (« petites lèvres tombantes »).

L’hypertrophie des petites lèvres se caractérise par une taille excessive (plus de 4 cm) des petites lèvres notamment par rapport à celle des grandes lèvres. En position debout les petites lèvres sont saillantes et dépassent de la fente vulvaire, ce qui fait dire aux patientes qu’elles ont des petites lèvres « tombantes » ou « pendantes ».

L’hypertrophie des petites lèvres apparaît le plus souvent à la puberté (on parle d’hypertrophie primaire juvénile) mais il peut également survenir à la suite d’un accouchement ou à la ménopause.

Ce phénomène est très souvent bilatéral (les deux petites lèvres sont hypertrophiées) et asymétrique (l’une est plus importante en taille que l’autre) mais peut aussi être unilatéral (une seule des deux lèvres est hypertrophiée). Il peut également arriver que l’hypertrophie se prolonge en avant réalisant des replis de part et d’autre du clitoris. Elle s’accompagne bien souvent d’une hyperpigmentation due aux frottements dans le sous vêtement.

L’hypertrophie des petites lèvres peut entrainer de véritables troubles fonctionnels que ce soit dans le cadre sportif (difficulté ou impossibilité de pratiquer la bicyclette, l’équitation, l’escalade, ou tout simplement la marche), intime (interposition des petites lèvres lors de la pénétration) et/ou vestimentaire (impossibilité de porter un jean serré, un string, un maillot de bain moulant). S’ajoute à cela la dimension psychologique qui peut s’avérer tout aussi importante (gêne à se dénuder devant un partenaire).

Le recours à la nymphoplastie peut s’avérer indispensable pour remédier à ces troubles d’ordre fonctionnels et psychologiques et considérablement améliorer la qualité de vie intime et sociale des patientes.

Chirurgie intime

Nymphoplastie

En quoi consiste cette intervention ?

L’intervention a pour but de réduire la taille des petites lèvres et de corriger une éventuelle asymétrie.

L’objectif est d’obtenir une vulve proportionnée par rapport à la taille des grandes lèvres.

Une nymphoplastie peut être effectuée dès la majorité. L’intervention n’aura aucune conséquence ultérieure sur les rapports sexuels ou sur les accouchements.

La consultation

Lors de la consultation, j‘effectuerai un examen clinique minutieux au terme duquel nous définirons ensemble le projet thérapeutique le plus adapté à votre cas. 

Je prendrai le temps de vous expliquer en détail le déroulement de l’opération et les suites post-opératoires et de répondre à toutes vos questions et interrogations.

Je procéderai à la constitution de votre dossier médical et vous remettrai une fiche d’information ainsi qu’un devis.

Si vous le souhaitez, vous pourrez dès lors fixer une date d’intervention.

L'opération

L’opération est réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie locale ou anesthésie générale en fonction de votre choix.* Elle dure 1h.

Elle va consister en une résection de l’excédent labial, adaptée à la morphologie de vos petites lèvres.

*L’opération se déroule à la clinique du Val d’Ouest à Ecully ou à la clinique du Renaison à Roanne.

Suites opératoires

Les suites opératoires sont marquées par un œdème important, ce qui est normal. Il faudra éviter la position assise prolongée et le port de vêtements moulants pendant les premiers jours.

Des antalgiques simples vous seront prescrits.

Les fils de sutures se résorbent généralement au bout de 8 à 12 jours, date à laquelle la cicatrisation est obtenue.

Il est conseillé d’attendre un mois pour la reprise progressive d’une activité sexuelle.

L’arrêt de travail sera d’une 1 à 2 semaines en fonction de votre profession . L’interruption des activités sportives sont quant à elle de 4 à 6  semaines, selon le type d’activité.

Résultat et suivi

Je vous recevrai en consultation de contrôle post-opératoire une semaine après l’intervention, puis à 3 mois et un an.

Le résultat définitif sera apprécié après un délai de 3 à 6 mois.

Les tarifs

La nymphoplastie est prise en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions.

Dans ce cas, la partie des honoraires restant à votre charge pourra faire l’objet d’une demande auprès de votre mutuelle.

Le coût de cette intervention est compris entre 800 et 1200 euros pour les honoraires chirurgicaux en cas de chirurgie prise en charge.